Le rapport de la Fondation Gates met en lumière de nouvelles données sur les inégalités mondiales et appelle à donner la priorité à ceux qui sont laissés pour compte

Les nouvelles données sous-nationales affichent des résultats surprenants et significatifs, mais d’énormes écarts existent encore, liés au sexe et à la région géographique

SEATTLE, 17 septembre 2019 /PRNewswire/ — La Fondation Bill & Melinda Gates a publié ce jour son troisième rapport annuel, le Goalkeepers Data Report, qui présente de nouvelles données montrant que si les progrès en matière de santé et de développement se poursuivent sans relâche, les inégalités mondiales demeurent un obstacle majeur à la réalisation des Objectifs du développement durable des Nations unies (les Global Goals, ou Objectifs mondiaux).

Même dans les parties les plus défavorisées des pays à faible revenu et à revenu intermédiaire, plus de 99 pour cent des communautés ont connu une amélioration en matière de mortalité infantile et d’éducation. Malgré ces progrès, avec des écarts persistants en matière d’opportunités, près d’un demi-milliard de personnes (environ une personne sur 15) n’ont toujours pas accès aux soins de santé et à l’éducation de base.

Les écarts entre les pays, les régions, les garçons et les filles, prouvent que les investissements dans le développement n’atteignent pas tout le monde. Dans le rapport, grâce à l’utilisation de nouvelles données sous-nationales, le rapport dévoile de vastes disparités au sein des pays, souvent occultées par les moyennes.

Le lieu de naissance est toujours l’indicateur le plus important pour le futur d’un individu mais, où que l’on soit né, la vie est plus difficile pour les filles. Même si le niveau d’instruction des femmes a progressé, les possibilités offertes aux filles sont limitées par les normes sociales, les lois et politiques discriminatoires, ainsi que par la violence fondée sur le sexe.

« Au moment où nous écrivons, des milliards de personnes doivent manquer les objectifs dont nous étions tous d’accord pour dire qu’ils représentent une vie décente », ont écrit Bill et Melinda Gates, les co-auteurs du rapport « Examining Inequality 2019 » (Examen des inégalités 2019), du Goalkeepers Data Report. « Nous pensons que le fait d’observer ce qui réussit dans le monde incitera les dirigeants à en faire plus, et le fait de réaliser où le monde ne réussit pas attirera leur attention. »

Pour s’attaquer de manière efficace aux inégalités, Bill et Melinda Gates font appel à une nouvelle approche du développement, qui cible les personnes les plus défavorisées des pays et régions qui ont le plus besoin de rattraper leur retard. Les gouvernements devraient donner la priorité aux soins de santé primaires afin de mettre en place à la fois un système de santé qui fonctionne pour les plus pauvres, une gouvernance numérique pour faire en sorte que les gouvernements répondent aux besoins de leurs citoyens les plus démunis, et devraient offrir plus de soutien aux agriculteurs pour les aider à s’adapter aux effets néfastes du changement climatique

Chaque année, et jusqu’en 2030, Bill et Melinda Gates publieront un rapport Goalkeepers Data Report, qu’ils présenteront à l’occasion du rassemblement annuel des dirigeants du monde à New York, lors de l’Assemblée générale des Nations unies. Le rapport est conçu pour suivre les progrès accomplis dans la réalisation des Objectifs mondiaux (Global Goals), pour mettre en lumière des exemples de réussite et pour inspirer les dirigeants du monde entier afin qu’ils accélèrent leurs efforts. L’objectif est d’identifier ce qui fonctionne et les points où nous ne sommes pas à la hauteur.

Comme par les années passées, en même temps que le rapport, Bill et Melinda Gates accueilleront ensemble à New York le troisième événement annuel Goalkeepers, au cours de l’Assemblée générale des Nations unies à New York, où les dirigeants mondiaux sont invités à célébrer les progrès en matière de santé et de développement à l’échelle mondiale et à souligner l’importance cruciale du comblement de l’écart mondial en matière d’inégalité pour atteindre les objectifs mondiaux (Global Goals).

NOTES À LA RÉDACTION

À propos de la Fondation Bill & Melinda Gates

Motivée par la conviction que toute vie à une valeur égale, la Fondation Bill & Melinda Gates œuvre à aider tout le monde à mener une vie saine et fructueuse. Dans les pays en développement, elle se concentre sur l’amélioration de la santé des populations et leur donne la possibilité de sortir de la faim et de l’extrême pauvreté. Aux États-Unis, elle cherche à s’assurer que tout le monde, notamment les personnes qui disposent de peu de ressources, ait accès aux opportunités nécessaires pour réussir dans les études et dans la vie. Basé à Seattle (Washington), la fondation est dirigée par le PDG Sue Desmond-Hellmann et le co-président William H. Gates Sr., sous la supervision de Bill et Melinda Gates et de Warren Buffett.

À propos de Goalkeepers

Goalkeepers est la campagne de la Fondation qui permet d’accélérer les progrès en matière de réalisation des Objectifs du développement durable (les Objectifs mondiaux, ou Global Goals). En partageant les récits et les données émanant des Objectifs mondiaux, par le biais d’événements et de notre rapport annuel, nous espérons inspirer une nouvelle génération de dirigeants, appelés les Goalkeepers, qui vont sensibiliser le public aux progrès, demander des comptes à leurs dirigeants et mener des initiatives pour atteindre les Objectifs mondiaux.

À propos des Global Goals (Objectifs mondiaux)

Le 25 septembre 2015, au siège de l’Organisation des Nations Unies, à New York, 193 dirigeants mondiaux se sont engagés en faveur des 17 Objectifs du développement durable (les Objectifs mondiaux). Il s’agit d’une série d’objectifs et de cibles ambitieux, visant à réaliser trois buts extraordinaires d’ici 2030 : en finir avec la pauvreté, lutter contre les inégalités et l’injustice et remédier aux changements climatiques.

Lien du rapport : https://www.gatesfoundation.org/goalkeepers/report/2019-report/

RELATED POSTS