Daily Archives: May 18, 2019

Une personnalité politique du plus haut niveau au Kenya met en avant la contribution du Moutai à l’emploi local et à la croissance économique

NAIROBI, Kenya, 18 mai 2019 /PRNewswire/ — Le 13 mai 2019 à 18 h 00 heure locale, une séance de dégustation de liqueurs s’est tenue à Nairobi, capitale du Kenya, à l’occasion du Moutai Culturel – Guizhou Pittoresque, manifestation dans le cadre de l’initiative de La ceinture et la route (‘Belt and Road’, B&R).

Raphael Tuju, secrétaire général du Jubilee, le parti dirigeant, a félicité et exprimé son admiration profonde pour le Kweichow Moutai Group, en déclarant : « La campagne de promotion à Nairobi constitue une réponse importante à l’initiative B&R du gouvernement chinois. » M. Tuju a ajouté après son accueil chaleureux : « Nous sommes persuadés que Moutai va créer des occasions d’emploi et de croissance économique pour les résidents locaux. »

M. Tuju était accompagné de David Murathe, ancien secrétaire-général adjoint du Jubilee, de Chris Kiptoo, secrétaire principal du département d’État du Commerce au ministère de l’Industrie, du commerce et des coopératives, de William Gatee, président de l’Association des producteurs et vendeurs de café, de Moses M. Ikiara, président-directeur général de l’Autorité des investissements au Kenya ainsi que de nombreuses personnalités politiques, chefs d’entreprise, célébrités culturelles et journalistes du Kenya. Ils ont ainsi pu discuter avec la délégation de Moutai de perspectives d’échanges culturels et autres formes de coopération entre Moutai et les pouvoirs publics locaux.

Ceci a ponctué une campagne de marketing de marque organisée à grande échelle pour la seconde fois en Afrique par Moutai, suite à un événement semblable en Tanzanie.

La délégation de Moutai est un témoignage du renforcement des relations amicales entre la Chine et le Kenya.

Wang Yan, secrétaire adjoint du Parti au Kweichow Moutai Group, a situé cinq points dans son discours résumant les caractéristiques nationales et économiques du Kenya : c’est un des berceaux qui ont vu naître la race humaine, un paradis pour la faune sauvage, un pays qui sait apprécier la saveur subtile et l’arôme des meilleurs spiritueux du monde, un vivier de champions internationaux de course à pied sur les moyennes et longues distances, et un pays meneur du développement économique et social sur l’ensemble de l’Afrique de l’Est.

L’allocution d’ouverture de M. Wang était à l’opposé d’un discours commercial conventionnel et il a retracé ainsi la longue amitié entre la Chine et le Kenya : « Il y a longtemps, au début du 15e siècle, un navigateur et explorateur chinois du nom de Zheng He a visité le pays lors de ses nombreux voyages le long de l’ancienne route maritime de la soie. Les Chinois considèrent la girafe (en chinois, on l’appelle qilin) comme un cadeau du roi kenyan de Malindi et c’est l’une des créatures les plus mythiques et populaires en Chine. Ces récits historiques se transmettent au fil des générations. »

« Le Centre international sportif de Moi, repère emblématique qui orne les billets de 20 shillings, reste l’un des plus grands et des meilleurs stades en Afrique et il est considéré comme le symbole de l’amitié sino-kenyane. La Chine a aussi construit la ligne ferroviaire à écartement normal Mombasa-Nairobi. Cette ligne est réputée comme étant le plus grand projet d’infrastructure au Kenya des cent dernières années, ouvrant une route commerciale rapide entre la Chine et l’Afrique. »

M. Wang a ajouté que le développement coordonné des communautés d’affaires chinoises et africaines a profité aux villes de part et d’autre. Moutai croit fermement que les deux pays vont renforcer leur coopération régionale dans le cadre d’un nouvel ordre économique.

Il a de plus partagé avec l’assistance les sentiments de la délégation sur ce voyage en faisant remarquer : « Nous avons pu sans peine discerner la bonne volonté considérable du peuple kenyan envers les Chinois lorsque cet après-midi nous avons effectué notre sondage sur le marché. En plus de « nihao » (bonjour) et de « xiexie » (merci), nous avons été gratifiés partout de grands sourires de la part des Kenyans. »

M. Tuju a précisé la volonté du Kenya d’apporter son appui à tout investissement que Moutai ferait dans le pays dans une démarche assurant des bénéfices mutuels. Le Kenya est reconnaissant que Moutai ait décidé de donner une partie des bénéfices de ses ventes au soutien de projets de protection de la faune sauvage.

M. Murathe s’est décrit comme un immense admirateur de Moutai et il s’attend à ce que le Kenya consolide son partenariat avec Moutai dans une stratégie renforçant l’amitié sino-kenyane.

M. Kiptoo a défini dans son allocution le progrès comme étant un commerce bilatéral entre la Chine et le Kenya. Le commerce bilatéral entre les deux pays a été multiplié par un facteur de 2 600 au cours de la dernière décennie qui a vu la Chine devenir le principal investisseur au Kenya.

Moutai est un défenseur actif de la culture chinoise.

Il en assure activement la promotion depuis les cinq dernières années dans le cadre de l’initiative B&R par l’intermédiaire de sa ligne de liqueurs.

Jusque là, le voyage de Moutai sur la B&R a conduit l’événement dans 67 pays et régions —dont 38 le long de la B&R— à travers l’Afrique, l’Asie, l’Europe, l’Amérique du Nord, l’Océanie et l’Amérique du Sud.

M. Wang a observé : « Certes nous sommes un nouvel acteur du marché en Afrique. Nous espérons toutefois continuer à y accroître notre investissement avec par ailleurs des accords collaboratifs avec des parties prenantes en Afrique, comme en témoignent fermement notre première visite en 2017 en Afrique du Sud et celle de cette année en Afrique de l’Est. »

« Entre l’arrivée des matières premières et la production d’une bouteille de liqueur, le processus de distillation du Moutai est extrêmement complexe. Moutai fabrique le produit en mettant en œuvre 30 procédés qui se décomposent en 165 étapes, et chaque flacon exige cinq années de maturation. » À l’écoute de cette explication, l’audience n’a pas pu résister au plaisir de goûter toutes les subtilités accompagnant la liqueur.

Les récits chinois sur le Moutai ont trouvé un écho auprès de ceux qui étaient présents. Dans son discours, M. Wang a évoqué également le lieu de naissance du Moutai : Guizhou, une province qui outre sa liqueur peut se flatter de l’excellence de son thé en feuilles dans une destination touristique de renommée mondiale. Parallèlement à l’essor rapide du secteur des mégadonnées, le Guizhou est en voie de devenir le lieu de prédilection des touristes aussi bien que des investisseurs.

M. Wang, s’exprimant au nom de Moutai, a dit que le fabricant de spiritueux se consacre à contribuer aux échanges culturels et à un développement au bénéfice des deux pays. Il a convié les Kenyans à une visite du siège de Moutai pour apprécier le splendide paysage et voir où les spiritueux sont effectivement produits, avec en parallèle l’occasion de discuter de possibilités d’un engagement d’autres efforts de collaboration.